2001 – Echange sculpturel franco-burkinabè – Espace Yelen

Echange sculpturel franco burkinabé

Les oeuvres qui ont été exposées lors de cet événement ont été réalisées lors du premier symposium de sculpture qui s’est déroulé du 7 au 24 mars 2001 à l’Espace Yelen de Bobo Dioulasso. Cette rencontre organisée par deux associations partenaires « l’ASPAH » (Bobo Dioulasso) et le CCA Terre Blanchee (France) a réuni douze artistes français et burkinabé autour d’une thématique commune : l’amour et la mort.
Le choix du thème n’est pas anodin, l’amour et la mort ne sont ils pas les fondements de l’art pour toutes les sociétés humaines ? Notre parti pris est de requestionner l’art à partir des sources qui ont permis son émergence. Nous avons donné la parole aux artistes sur cette question, considérant qu’ils représentent les médiateurs, les visionnaires de notre temps.
Leur pensée matière donne des pistes de compréhension du monde qu’il serait intéressant de prendre d’avantage en compte pour éclairer l’avenir.

« Dia nan co »
Fer, terre, tissus, bois

L’ amour et la mort sont deux choses qui vont ensemble, c’est comme une bobine de tisserand, ils sont liés.
Selon le déroulement de la vie, « Mogo bito dia nan co ra »
ou « si on aime quelque chose on peut mourrir pour ».
Si deux personnes s’aiment, elles sont prètes à mourrir pour l’amour de l’autre.

fr_FRFrench